LES BRIGADES RUSSES EN FRANCE

et à SALONIQUE - 1916-1918


Archives et Mémoire

du Corps Expéditionnaire Russe en France

Autres sites

simon-rikatcheff.over-blog.com

ascerf.fr

lacourtine1917.org

Mentions légales

Association Michka 16-18

(Assoc. loi de 1901 - J.O. du 30/06/2018)

Adresse de Contact

contact@brigadesrusses.fr

Le voyage

La 1ère Brigade Russe Spéciale d'infanterie est formée à Moscou (1er Régiment) et à Samara (2ème Régiment) en janvier 1916. Début février 1916, elle part de Moscou en train jusqu'au port de Daïren/Dalny* (alors Japonais) en Mandchourie, et embarque sur plusieurs bateaux jusqu'à Marseille. Ils parcourront en tout 30 000 km. Le voyage dure près de 3 mois dont 60 jours en mer... Le 20 avril 1916, les deux premiers bateaux arrivent à Marseille.

C'est la seule qui accomplira ce long et pénible voyage !

En effet, la rigueur exceptionnelle de l'hiver, bloquant même les brise-glaces, a empêché cette Brigade de prendre la route maritime du nord, beaucoup plus courte.

Elle sera ensuite dirigée sur le Camp de Mailly (Aube) pour une formation à l'armement français.

* Port situé sur sur la mer Jaune : Daïren, nom japonais - Dalny /Дальний, nom russe.

Aujourd'hui Dalian, et situé en chine.

Les trois autres Brigades Russes Spéciales d'infanterie partiront plus tard, de juillet à octobre 1916. Elles pourront donc prendre la route maritime du Nord, bien plus courte, en partant d'Arkhangelsk. Le voyage en mer dure à peine deux semaines. La grande majorité des bateaux débarquent les troupes russes à Brest, dont la 3ème Brigade qui sera dirigée, comme la 1ère, sur le Camp de Mailly (Aube) pour une formation à l'armement militaire français. Les 2ème et 4ème Brigades seront dirigées sur Marseille pour être envoyées à Salonique, sur le Front d'Orient.

Une incertitude sur les dates exactes d'arrivées en France

des 2ème, 3ème et 4ème Brigades

Les confusions qui émergent pour connaître les dates exactes d'arrivées de ces brigades peuvent en partie s'expliquer.  D'une part, au vu des documents qui donnent des dates différentes, à cause de modifications apportées au fur et à mesure de l'avancement ou du retard dans l'embarquement, d'autre part au vu des reliquats de brigades qui complètent certains bateaux.

Bien que non daté, ce tableau a forcément été établi

avant fin mai 1916, dates d'arrivées des derniers bateaux

transportant la 1ère Brigade. En effet, il mentionne

"La première Brigade est en cours de transport".

Par contre, il ne donne pas les numéros des Brigades

mais seulement des numéros de convois (© SHD,  7N390)

 - G.Q.G. français à G.Q.G. russe 11 juillet 1916 -

Télégramme du Général Joffre sur le tableau ( voir ci-contre)

des prévisions de transport des troupes russes

de la 2ème à la 7ème Brigade (© SHD, 390)

-  avant le 10  juillet 1916 -

Prévisions de transports de la 2ème à la 7ème Brigade + 1 Brigade de renforts,

au départ d'Archangelsk (© SHD, 7N390)

- Ambassade de France à Petrograd le 24 juillet 1916 -

Ici la "deuxième Brigade est déjà partie".

Tableau prévision transports des troupes russes de la 3ème à la 7ème brigade, les 5ème, 6ème et 7ème brigades ne seront jamais envoyées (© SHD, 7N390)

Télégrammes d'Arkhangelsk du 8 au 14 août 1916

sur les embarquements pour chaque bateau.

A noter que le"Plata" embarque un reliquat de 1170 soldats et 16 officiers de la 1ère Brigade et une partie de la 2ème Brigade (© SHD, 5N118)

 - Ministère de la Guerre,  le 19 août 1916 -

L'Etat-Major de l'Armée informe que les autorités militaires russes demandent que le "Venezuela" et le "Plata"

débarquent à Nantes et non à Brest.

Les régiments russes seront dirigés le lendemain sur Marseille pour la 2ème Brigade et sur Mailly pour les hommes de la 1ère Brigade

(© SHD, 5N118)

- Arkhangelsk le 20 août 1916 -

"Ne plus faire l'installation des bâtiments marchands"

Ne renvoyer à Arkhangelsk que les bateaux ayant assez de cabines de 1ère classe.

Crainte que les Russes ne veuillent plus s'embarquer

(© SHD, 5N118)

-Télégramme du 19 août 1916 -

Les vapeurs "Venezuela" et "Plata" sont déroutés sur Nantes.

"Ils peuvent être attendus à l'entrée de la Loire à partir du 23 août"

(© SHD, 5N118)