Autres sites

simon-rikatcheff.over-blog.com

ascerf.fr

lacourtine1917.org

Mentions légales

Association Michka 16-18

(Assoc. loi de 1901 - J.O. du 30/06/2018)

Adresse de Contact

contact@brigadesrusses.fr

Dès fin janvier 1918, le Conseil des commissaires du peuple de Petrograd réclame le rapatriement des soldats russes de Salonique, mais la France refuse : "Tant que l'état de guerre existera entre la Russie et nos ennemis, il ne saurait être question d'admettre le rapatriement des troupes russes de Macédoine ou de France. " écrit Georges Clémenceau (Président du Conseil-Ministre de la guerre).

Les rapatriements

L'armistice est signé le 11 novembre 1918. Les rapatriements vont enfin pouvoir être envisagés.

La question de leur organisation commence à se poser dès décembre 1918.

La grande majorité des soldats russes souhaitent depuis longtemps être rapatriés dans leur pays dont ils ont les échos des bouleversements depuis avril 1917.

La guerre est terminée et les premiers rapatriements commencent dès janvier 1919. Ils se poursuivront jusqu'en 1920.

- 20 décembre 1918 -

Le premier rapatriement des réformés et invalides est prévu

le 1er janvier 1919 (© SHD, 17N677)

- 15 décembre 1918 -

Rapatriement en Russie envisagé après classement des Russes par gouvernement d'origine (© SHD, 17N677)

- Paris le 24 décembre 1918 -

Le prochain convoi partira le 5 janvier 1917.

"Comme il s'agit d'un échange de personnel, il ne faut pas que le convoi présente l'aspect d'un groupe d'impotents..." (© SHD, 17N677)


- Rennes le 9 janvier 1919 -

1 150 soldats russes réformés ont quitté la gare de Rennes pour être embarqués pour la Russie (© SHD, 17N677)

- Paris le 18 mai 1919 -

Mesures à prendre pour un prochain rapatriement (© SHD, 17N677)